Tarte Tropézienne



Après un petit moment d’absence et de retour de vacances, je voulais vous partager une recette de la tarte tropézienne.

Je souhaitais faire cet article plus tôt mais tête en l’air que je suis, j’ai oublié de mettre dans mes valises, la recette notée sur mon petit post-it. D’où l’intérêt de prendre des notes sur le portable.
Bref, repassons à la recette…

C’est une recette que j’ai trouvé très bonne, avec une brioche bien moelleuse et une crème ferme et légère à la fois.

Petite précision quand même, la fleur d’oranger est assez présente dans cette pâtisserie donc si vous craignez, n’hésitez pas à réduire la quantité ou à la remplacer par de l’extrait de vanille.

Je vous laisse découvrir la recette.


La brioche:

– 250 g de farine
– 2 oeufs
– 4 cl de lait entier ou demi-ecremé
– 1 pincée de sel
– 1 sachet de levure boulangère sèche ( 5 à 6g), briochin de Alsa pour moi ou 14g de levure boulangère fraîche
– 115g de beurre doux
– 50g de sucre en poudre
– 2cl d’arôme de fleur d’oranger
– 1 cl d’extrait de vanille liquide

Dans le lait, versez votre levure et laissez poser durant 15 à 20 minutes.
Mélangez, puis déposez dans le fond de la cuve du robot ou dans un saladier.

Versez la farine, le sucre, le sel et les oeufs sur le mélange levure/lait.

Attention! La levure ne doit absolument pas entrer en contact avec le sel sous peine d’annuler les effets de la levure. Je vous conseille donc fortement de déposer la farine sur la levure, avant de mettre le sel.

Commencez à pétrir à l’aide du crochet de votre robot ou à la main.


Lorsque que la pâte est bien homogène et se décolle des bords, vous pouvez incorporer le beurre préalablement ramolli.

Pétrissez à nouveau.

Lorsque le beurre est parfaitement incorporé, ajoutez la fleur d’oranger et l’extrait de vanille.

Pétrissez, jusqu’à obtention d’une pâte qui se détache des bords et devient élastique.


Farinez le fond d’un saladier, puis à l’aide d’une corne rabattez la pâte vers son centre et décollez la afin de la transvaser dans le saladier fariné.

Couvrez d’un torchon humide, puis laissez reposer 1h30-2h. Si vous avez la chance d’avoir un four qui comme le mien, peut tourner à basse température,vous pouvez mettre la pâte à 35 degrés pendant 1h30.


Après le premier temps de repos, la pâte devra alors avoir doublé de volume.


À ce moment là, dégazez la pâte. C’est à dire, que vous devez mettre des petits coups de poing dans la pâte pour la faire redescendre.

Toujours à l’aide de la corne, décollez la pâte puis recouvrez là de film alimentaire en filmant bien dessous, les rebords pour qu’elle ne croûte à aucun endroit.


Laissez reposer à nouveau au minimum 2h et idéalement la nuit au réfrigérateur.

Certains passent cet étape et façonnent la pâte immédiatement après le premier temps de repos. C’est à vous de voir mais personnellement, je suis adepte de la méthode avec trois pousses.

Le lendemain ( ou 2h plus tard), récupérez la pâte au frigo qui aura de nouveau poussée.


Dégazez une nouvelle fois puis façonnez la pâte en la mettant dans un moule ou un cadre, sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.



Laissez pousser une dernière fois à température ambiante ou au four, à 35 degrés.


Parsemez ensuite délicatement, de sucre grains.


Préchauffez le four à 175 degrés puis enfournez pour 40 minutes.

Je vous donne, la température et le temps à titre indicatif mais chaque four est différent et il est possible que vous soyez obligés de vous adapter à votre four.

Une fois la cuisson terminée, à l’aide d’un couteau fin, détachez la brioche délicatement du cercle afin de démouler.

Attendez tout de même que le cercle est refroidi afin de ne pas vous brûler.



La crème diplomate:

– 40cl de lait entier ou demi-ecremé
– 3 jaunes d’oeufs
– 80g de sucre en poudre
– 45g de maïzena
– 45g de beurre doux
– 1 gousse de vanille
– 2 cuillères à soupe d’arôme de fleur d’oranger
– 15 cl de crème liquide entière

Dans un saladier, fouettez le sucre et les jaunes d’oeufs puis ajoutez la maïzena. Fouettez à nouveaux.


Faites chauffer le lait dans lequel vous aurez ajouté la gousse de vanille ( ou la poudre) jusqu’à ébullition.


Versez ensuite la moitié  du lait chaud sur le mélange sucre/jaunes/maïzena puis fouettez.

Puis transvasez dans le restant de lait, resté dans la casserole.

Remettez sur le feu, puis fouettez énergiquement (en faisant attention à ce que la crème n’accroche pas) jusqu’à épaississement de la crème.


Sur du film alimentaire, déposé sur une plaque, étalez la crème pâtissière puis couvrez en filmant au contact.


Placez au réfrigérateur pour laisser refroidir.

Dans le même temps, placez la crème liquide, placée dans un cul de poule, ainsi que le fouet dans le frigo. En effet, il sera plus facile de monter la crème si tout est bien frais.

Après une nuit ou quelques heures passée au frais, sortez la crème pâtissière et placez là dans un saladier.


Fouettez la afin de lui redonner de la souplesse et de l’onctuosité.


Montez la crème en chantilly.


Puis incorporez la crème fouettée, en plusieurs fois, à la crème pâtissière.

Mélangez délicatement à la maryse, en remontant la crème du fond vers le haut tout en tournant le saladier.

Ajoutez l’arôme de fleur d’oranger puis finissez de mélanger.




Montage:

À l’aide d’un couteau à dents, tranchez la brioche en deux parties afin de pouvoir la garnir.


Puis sur la partie du haut, tamisez du sucre glace afin de la recouvrir.


Munissez vous d’une poche à douille sur laquelle vous aurez placé une douille cannelée.


Remplissez la poche de crème puis placez là au frais 25 à 30 minutes afin de la raffermir et donc obtenir un plus joli dressage.

A l’intérieur de la brioche, pochez ensuite la crème diplomate.


Placez le dessus de la brioche puis réservez au frais jusqu’à la dégustation!

Bon appétit!


Si cette recette vous a plu, likez ou abonnez-vous pour être informé dès qu’une nouvelle recette est publiée.
Vous pouvez également me laisser vos impressions en commentant sous l’article.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s